Navigation Menu+

Les entreprises publiques : comment ça marche

En France, depuis 2001, l’Etat est implicitement considéré comme étant un actionnaire dans des entreprises publiques. Ce titre implicite commençait à courir après le rapport annuel intitulé « L’Etat actionnaire et gouvernance des entreprises publiques»»  déposé par le Ministère de l’Economie et des Finances au Parlement sur le volet du secteur public économique en 2001.  Depuis, au fur et à mesure, le domaine géré par l’Etat dit actionnaire a évolué en exponentiel.

Entreprises publiques : quand l’Etat est aussi actionnaire ?

entreprises-publiques.jpg

Dans les entreprises publiques, l’Etat peut être un actionnaire. La question qui se pose est de savoir quand l’Etat est aussi actionnaire dans ce cadre ? Poursuivant la tendance « nationalisation » de l’époque malgré l’existence de la privatisation, en aidant les entités en transformation telle des établissements publics en société  comme France TELECOM ou dans la phase de leur création comme DCNS, l’Etat investit en capital pour remédier  ou fructifier le tir dans le cadre des entreprises publiques. De plus en plus, l’Etat actionnaire domine les secteurs d’activités les plus développés comme l’industrie, le transport, l’énergie, les services et finances. A titre d’exemple, l’Etat actionnaire détient 84,5 %  de part dans l’EDF.

Comment se portent les entreprises publiques en France ?

comment-se-portent-les-entreprises-publiques-en-france.jpg

« L’Etat tuteur, propriétaire et devenu Etat actionnaire » est une nouvelle stratégie économique pour la France. D’un point de vue, l’intervention de l’Etat en tant qu’actionnaire dans les entreprises publiques valorise les activités entreprises par ces entreprises. Tenant de sa nature même, l’influence de l’Etat est à la fois suffisante et prépondérante dans la gestion active de la direction des entreprises publiques. Par rapport à d’autres actionnaires relevant du statut privé, l’Etat est doublé de pouvoir. Toutefois, dans un autre point de vue, cette influence prépondérante peut nuire l’entreprise publique si et seulement si, l’Etat l’utilise à des fins politiques pour assouvir son propre intérêt par exemple.